2021 - Le Petit Prince

2021 - Le Petit Prince

Du 16 juillet au 8 août 2021
Prolongations jusqu’au 15 août 2021
29 représentations
12.000 spectateurs (jauge Covid)
 
D’après l’œuvre d’ANTOINE de SAINT-EXUPÉRY
Mise en scène : ALEXIS GOSLAIN

“Le Petit Prince”, de l’astéroïde B 612 à Villers-la-Ville
Entre poésie du texte de Saint-Exupéry et ingéniosité virtuelle, Patrick de Longrée propose un spectacle féerique. Pour son 35e spectacle théâtral de l’été au cœur du splendide site de l’abbaye de Villers-la-Ville, Patrick de Longrée, coproducteur et scénographe, est un peu sorti des sentiers battus : pas de pièce de cape et d’épée, de grand classique ou de tragédie, mais bien un spectacle intimiste, familial et onirique baigné d’une douceur pétillante : Le Petit Prince. En choisissant d’adapter cette œuvre indémodable d’Antoine de Saint-Exupéry (1943), Patrick de Longrée n’a pas pris de grands risques quant au texte – Le Petit Prince est l’ouvrage de littérature le plus vendu au monde –, dont la beauté et la poésie renvoient à nos souvenirs d’écolier et résonnent toujours avec autant d’acuité. Tout le défi résidait donc dans la manière de raconter ce récit et de le mettre en scène.
Si dans le livre de Saint-Exupéry l’histoire est contée en “je” par l’aviateur tombé en panne dans le désert, il rencontre un petit bonhomme aux cheveux couleur d’or venu d’une autre planète, l’astéroïde B 612 –, Patrick de Longrée a habilement retissé l’histoire en muant le Petit Prince en narrateur principal. Quant à la mise en scène, il l’a confiée à Alexis Goslain, qui connaît bien les rouages des spectacles en plein air de Villers-la-Ville. Ici, pas de grands effets, mais quelques propositions judicieuses qui dynamisent efficacement l’histoire.
(…) Duo complice, Damien De Dobbeleer (l’aviateur) et François Heuse (le Petit Prince) se glissent chacun dans leur personnage avec une touchante sincérité, sans jamais verser dans la mièvrerie.
Mention spéciale d’ailleurs à François Heuse, dont c’est le premier rôle-titre à Villers-la-Ville. Le jeune comédien porte le récit avec une formidable constance et justesse.
Ayant quitté sa petite planète (où vient d’éclore une rose jouée par Catherine Conet) pour visiter d’autres astéroïdes, le Petit Prince raconte son périple à l’aviateur au gré de ses rencontres avec une galerie d’habitants hauts en couleur. Grâce à un astucieux montage vidéo réalisé par Allan Beurms et Franck Villano, chaque personnage s’affiche sur un écran géant. Le Roi (Pascal Racan), le Vaniteux (Bruno Georis), le Buveur (Denis Carpentier), le Businessman (Éric de Staercke), l’Allumeur de réverbères (Camille Pistone) et le Géographe (Daniel Hanssens), chacune de ces apparitions est un vrai délice tant au niveau de l’interprétation que des superbes costumes, Stephen Shank et Maghet costumier. À cette ingéniosité du virtuel s’allie parfaitement l’authenticité du théâtre : attachantes marionnettes conçues par Anaëlle Impe, le Serpent et le Renard sont magnifiquement interprétés par Jordan Marty. De l’astéroïde B612 à Villers-la-Ville, Le Petit Prince ne cesse d’émerveiller, rappelant en ces temps houleux ô combien “on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible aux yeux”.
Stéphanie Bocart, La Libre, 22 juillet 2021

À Villers-la-Ville, le Petit Prince
(…) A Villers-la-Ville, les grands spectacles en costumes se déploient généralement au milieu des ruines de l’abbaye offrant un décor de rêve. Cette année, surprise : la scène est logée dans un angle extérieur et occupée par une scénographie tout en hauteur et en sobriété. Quelques dunes stylisées et au sommet de la plus haute, un simple écran. A 21h30, un grondement se fait entendre et la queue d’un avion d’un autre temps apparaît entre deux dunes, suggérant l’accident. Aussitôt, un personnage en blouson de cuir déboule sur le plateau et s’affaire dans sa boîte à outils. Mais voici que surgit celui que tout le monde attendait : le Petit Prince en personne. Cheveux jaunes ébouriffés, épée au côté, long manteau flottant, écharpe autour du cou, il ressemble exactement à l’image qu’on s’en faisait. Et il prononce la phrase incontournable : « S’il vous plaît, dessine-moi un mouton ! »
(…) Dans un décor unique n’utilisant pas les ruines, François Heuse (le Petit Prince), Damien De Dobbeleer (l’aviateur) et le marionnettiste Jordan Marty (le renard et le serpent) font vivre ce conte au cours duquel le jeune héros raconte ses voyages à l’aviateur.
(…) La mise en scène d’Alexis Goslain fait apparaître sur écran les différents personnages que le jeune héros a croisés sur différentes planètes. Colorées, joyeuses, portées par une série de comédiens truculents (Catherine Conet, Denis Carpentier, Eric de Staercke, Bruno Georis, Daniel Hanssens, Camille Pistone et Pascal Racan), ces apparitions constituent l’idée la plus originale du spectacle, offrant à celui-ci une diversité de tons et de styles (soulignée par la musique très seventies, entre Pink Floyd et Bowie) qui anime un récit un peu statique mais porté avec conviction par un François Heuse excellent. Le serpent et le renard sous forme de marionnettes offrent également d’excellents moments auxquels le plus jeune public répond avec spontanéité, entre rire et émerveillement. Cette année, Villers-la-Ville est un théâtre où les enfants sont rois. Emmenez-donc les vôtres.
Jean-Marie Wynants, Le Soir, 24 juillet 2021

«Le Petit Prince» a bien atterri dans les ruines
Un plaisir pour le cœur et pour les yeux… Résultat ? Le plaisir offert par ce spectacle est réel. Renvoyés par les pierres de l'abbaye, les mots de Saint-Exupéry se coulent dans les oreilles avec une évidente sagesse. Que ce soit lors d'un grand spectacle théâtral, déployant des moyens spectaculaires – comme le propose Del Diffusion à Villers depuis 35 étés – ou un spectacle modeste (version Covid-19), avec pour seul décor des dunes en carton, l'envoûtement est toujours pareil lorsque la nuit tombe sur les ruines de l'abbaye. L'obscurité et les bruits de la nuit opèrent avec la même magie et envoûtent irrésistiblement le public. Adultes et enfants sont sous le charme.
Dans le rôle du Petit Prince, la production nous fait découvrir un jeune comédien, François Heuse, dont c'est là le premier rôle d'envergure. Choisi pour sa petite taille, il l'a assurément aussi été pour son talent. Il donne la réplique à Damien De Dobbeleer, un habitué de Villers-la-Ville, mais ne s'en laisse pas conter. Il est crédible et convaincant. Plusieurs autres acteurs habitués de la scène d'été villersoise sont à découvrir via une projection sur grand écran. Un moment de pur plaisir théâtral avec des pointures comme Éric De Staercke, Catherine Conet, Daniel Hanssens, Pascal Racan, etc.
Ariane Bilteryst, L’Avenir, 23 juillet 2021

LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-
LE-PETIT-PRINCE-

L’ÉQUIPE DU SPECTACLE

Mise en scène : ALEXIS GOSLAIN

Distribution
DAMIEN DE DOBBELEER (L’Aviateur)
FRANÇOIS HEUSE (Le Petit Prince)
JORDAN MARTY (Le Renard / Le Serpent)

Et, apparaissant depuis leurs planètes
CATHERINE CONET (La Rose)
DENIS CARPENTIER (Le Buveur)
ÉRIC DE STAERCKE (Le Businessman)
BRUNO GEORIS (Le Vaniteux)
DANIEL HANSSENS (Le Géographe)
CAMILLE PISTONE (L’Allumeur de réverbère
PASCAL RACAN (Le Roi)

Adaptation et scénographie : PATRICK de LONGRÉE
Images décors vidéo : ALLAN BEURMS
Réalisation vidéo studio : FRANCK VILLANO
Costumes : STEPHEN SHANK et MAGHET Costumier
Confection : SOPHIE DE CUYPER
Marionnettes : ANAËLLE IMPE
Décor sonore : LAURENT BEUMIER
Éclairages : CHRISTIAN STENUIT
Régie : DAVID DETIENNE / HUGUES VANELSLANDER
Stagiaire son : NATHAN DELPORTE
Maquillages : GAËLLE AVILES SANTOS
Construction décor : ATELIER DES GALERIES
Construction dispositif scénique sur site : JEAN-JACQUES ALLART / FRANCIS DEBON / OLIVIER DE BONDT / 
PHILIPPE HAZÉE
 / OLIVIER WATERKEYN
Relations Presse : FRANCOISE BOUZIN / Agence Entre Nous
Graphisme : DAVID SAMUËL COURTOIS
Accueil réservations : SANDRA BRENDERS

Produit par PATRICK de LONGRÉE et RINUS VANELSLANDER

Une production de DEL DIFFUSION VILLERS

Un hymne à la fraternité et à l’amour. Paru en 1943, le récit de Saint-Exupéry a fait le tour du monde et touche au cœur petits et grands. Le spectacle déploie toute la théâtralité du conte et nourrit l’imaginaire du spectateur au fil des rencontres du Petit Prince avec de multiples personnages croisés sur les planètes ou dans son dialogue avec l’aviateur solitaire tombé, lui aussi, du ciel. La mise en scène développe un cheminement poétique où se croisent l’amitié et le secret des étoiles. C’est comme une boîte magique qui est déposée sous la voûte céleste au cœur du souffle dégagé par les pierres séculaires de l’Abbaye de Villers.

On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
Le renard

Une quête de sens. Quelque part dans un lieu désertique, un aviateur se retrouve en panne d’avion. Tombé du ciel, le petit prince arrive sur terre et l’interpelle de cette façon : « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! ». Et l’aviateur écoute le récit de l’enfant chassé de sa planète par un chagrin d’amour (quand il découvre que sa rose, son amour, peut avoir des épines) et son voyage de planète en planète qui ne lui procure que des rencontres décevantes, mais néanmoins riches d’enseignements, avec un roi, un businessman ou un allumeur de réverbères qui incarnent tous les défauts des hommes. Lorsqu’un renard lui apprend que l’essentiel est invisible pour les yeux et que l’on est responsable pour toujours de ce que l’on a apprivoisé, le petit prince repart retrouver sa rose.

Toutes les grandes personnes ont un jour été des enfants mais peu d’entre elles s’en souviennent.
L’aviateur

Un conte philosophique. Adapter au théâtre ce conte initiatique et humaniste de Saint-Exupéry, c’est s’offrir l’occasion d’explorer sa poésie, sa richesse, ses recoins et ses multiples niveaux de lecture. C’est l’histoire d’une grande personne qui se retrouve face à l’enfant qui l’habite. Venu d’un astéroïde, cet enfant y a laissé sa rose, et, avant de tomber sur terre, il visite plusieurs planètes habitées par des grandes personnes qui illustrent les travers des hommes. Cette œuvre aborde avec simplicité et poésie des thèmes comme notre lien à l’enfance, le sens de notre existence, le fonctionnement de notre civilisation ou la nécessité de solidarité et d’ouverture à l’autre.

Tu auras de la peine. J’aurai l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai…
Le petit prince

Pilote et écrivain. Né en juin 1900 à Lyon dans une vieille famille aristocratique, Antoine de Saint-Exupéry fait son service militaire dans l’armée de l’air et devient pilote. Son métier nourrit son écriture, et les deux lui valent la légion d’honneur. Ses romans Courrier Sud (1929), Vol de Nuit (1931, Prix Femina) et Terre des Hommes (1939, Prix de l’Académie française) connaissent un succès mondial, de même que les récits rédigés pendant la guerre, en exil aux États-Unis : Pilote de Guerre (1942) et Le Petit Prince (1943). Ayant intégré les forces françaises libres, Saint Exupéry est abattu en mission en juillet 1944 quelque part en Méditerranée.

Une production de DEL Diffusion Villers, en coproduction avec Shelter Prod, avec le soutien de taxshelter.be et ING, et du Tax Shelter du gouvernement fédéral de Belgique.

Avec le partenariat officiel de
LA UNE – VIVACITE – VW D’IETEREN FINANCE – DUVEL – VALENS – LOTERIE NATIONALE – ORES – ABBAYE DE VILLERS – TV COM – LE VIF/L’EXPRESS – LE SOIR

Avec le concours de

Le Commissariat général au Tourisme de la Wallonie

La Province du Brabant wallon

L’Abbaye de Villers

L’Administration communale de Villers-la-Ville

Le Syndicat d’Initiative

La Régie des Bâtiments

La Direction générale de l’Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine de la Wallonie

 

Imprimer